Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

     L'oxygène est-il toujours nécessaire pour alimenter un feu ?



 

 

Non. Des éléments très oxydants comme le fluor ou chlore peuvent alimenter des combustions vives et produire des flammes visibles. Par exemple, un morceau de cuivre allumé au chalumeau continue de se consumer dans la vapeur de chlore avec un panache de vapeurs rousses. Autre exemple : pour propulser les fusées, on a réalisé des expériences avec un mélange de deux propergols, comme le pentafluorure de chlore (ClF5) et l'hydrure de lithium (LiH). Mélangés en un bloc solide, ces deux matériaux créent une combustion très énergétique. Cette idée, abandonnée à cause du danger de leur manipulation et de la nocivité des gaz produits, a été reprise dans les boosters des fusées de forte puissance comme Ariane 5 avec d'autres types de propergols.

Cela dit, l'immense majorité des feux font appel à l'oxygène, car c'est un oxydant relativement puissant et abondant. Point besoin d'en disposer toujours sous la forme classique d'un gaz pur (dioxygène de l'air, ozone). Grâce à la chaleur, des molécules comme le monoxyde d'azote NO peuvent se dissocier pour libérer le précieux atome. Ce principe dissociation explique la possibilité d'un feu en milieu aqueux, comme en témoignent les flammes blanches que dégage un petit morceau de sodium plongé dans l'eau.