Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

     Le rayon vert existe-t-il vraiment ?



 

 

  Non seulement le rayon vert existe réellement, mais on peut le photographier... Les conditions pour avoir une chance de l'observer sont un horizon parfaitement dégagé, sans brume et sans relief plus haut que l'observateur. Par exemple une plage, ou mieux encore, une cime de montagne conviennent bien. Ah, j'allais oublier le lever ou le coucher du Soleil, c'est vers lui qu'il faudra regarder...
Le rayon vert © Young

 

        Le phénomène n'est habituellement visible qu'un cours instant, alors qu'une toute petite portion du Soleil est visible. Observer son coucher est donc plus judicieux puisque que l'on ne risque pas d'être surpris par son lieu de disparition, ce qui n'est pas le cas lors de son lever.

        L'on verra alors le dernier point de Soleil prendre une teinte jaune-vert à vert intense suivant l'état du ciel, peut-être même bleuté.

L'atmosphère décompose la lumière du Soleil
        La raison en est que l'atmosphère joue le rôle d'un prisme qui décompose la lumière blanche du Soleil. Un rayon tombant dans l'atmosphère, a sa trajectoire déviée, il se rapproche de la verticale, et cela d'autant plus que sa longueur d'onde est courte, donc qu'il est bleu.

 

Le Soleil décomposé...
       Ainsi, il y a dans le ciel une image bleue du Soleil plus haute que la rouge
             (toutes les couleurs intermédiaires y sont)

        Lors de son coucher, la dernière image du Soleil devrait donc être bleue, mais cette couleur est très diffusée. Il ne reste que le vert, qui de plus est présent en de plus grandes proportions que le bleu dans le spectre solaire. Le bord du Soleil à disparaître en dernier est donc verdâtre.

        Armez vous donc d'un appareil photo afin de saisir ce fugitif instant. Et si vous manquez de réflexes, allez aux pôles, aux périodes où le Soleil frôle de longs moments l'horizon. Au pôle sud, le rayon vert y a été vu pendant 35 min...