Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

     Pourquoi le débit de mon robinet d'eau chaude baisse-t-il tout seul ?



 

 

 

Alors qu'enfin l'eau chaude arrive à mon robinet, sans que je ne touche à rien, le débit se met à diminuer tout seul... Bizarre ça.

        Comme ça ne fait qu'avec l'eau chaude, et dans des installations pas toutes neuves, sans robinet à tête céramique par exemple, c'est que la température et le robinet lui-même doivent y être pour quelque chose.

Voyons, expérimentons:   Un robinet est relié à un tuyau d'arrosage et à un entonnoir. Nous sommes prêts à verser alternativement eau froide ou chaude, et d'observer les variations de débit. Le casque n'est pas nécessaire à l'opération. Le robinet sera à peine ouvert, afin que la baisse de niveau d'eau dans l'entonnoir soit faible.

Avec de l'eau froide (du moins à température ambiante), il n'y a pas de variation notable de débit. Mais quand l'eau chaude est introduite, très vite, le fin filet devient du goutte à goutte... Le robinet y est donc bien pour quelque chose.

Autopsie d'un robinet
  Dans ce genre de robinet, en vissant, un piston vient fermer le conduit. Bien sûr, le robinet ne tourne pas seul, mais par contre, le laiton, comme la plupart des métaux se dilate s'il se réchauffe. Le piston subit alors le déplacement indiqué par la flèche rouge. Il peut être suffisant pour fermer totalement la conduite. Une fois dilaté au maximum, si l'eau chaude continue à arriver, et que l'on ouvre plus le robinet, le débit se maintiendra, il n'y a plus de dilatation... L'âge du joint intervient également, il met parfois un peu de temps à reprendre son volume, et fait ainsi décroître le débit. Les robinets céramiques sont eux très peu sensibles aux dilatations thermiques, le phénomène n'a alors pas lieu. On perd même le charme des vieilles installations sanitaires...