Le Repaire des Sciences
Sciences Physiques et Chimiques

 

 

 

 

     Pourquoi froncer les yeux pour y voir quand on perd ses lunettes ?

 

 

            Et on se fait tout de suite repérer: si vous êtes à l'école, vous vous retrouvez propulsé au premier rang,  plus mûr, on vous soupçonne de vouloir paraître plus jeune que votre âge... C'est pas une vie.

                Pour expliquer l'amélioration de vision due au froncement, il faut se rappeler que notre oeil fonctionne comme un appareil photo. L'objectif est le cristallin, la pellicule est la rétine. Pour qu'une photo soit nette, l'image doit se former exactement sur la pellicule. Suivant la distance du sujet, l'objectif se rapproche plus ou moins de la pellicule: c'est la mise au point.

                Un oeil en pleine forme est capable de former une image nette sur la rétine, que l'objet soit lointain ou proche, en écrasant plus ou moins le cristallin: le but est alors de former l'image toujours au même endroit, sur la rétine.

                Mais si notre oeil est myope ou hypermétrope, l'image d'un objet lointain se formera en avant de la rétine ou... après. Résultat: on voit flou.

                Si l'on plisse les paupières, on limite le faisceau de lumière entrant dans l'oeil (les paupières et les cils interviennent): on le diaphragme disent les photographes.

Comportement d'une lentille

  Si la source de lumière est un point, l'image doit être un point. Mais si la convergence se fait mal, le plan de réception (la rétine) n'est pas à l'emplacement de l'image. Sans diaphragme, tous les rayons atteignent la rétine, l'image est très étalée, très floue (tache bleue). Le diaphragme limite la quantité de rayons, l'image est donc plus sombre, mais la tache est plus petite sur la rétine, l'image est améliorée (tache rouge)

 

                Ainsi donc, diaphragmer une lentille (cristallin, objectif photographique...) améliore la netteté de l'image. Une application photographique? la profondeur de champ. Plutôt qu'un long discours, voyez ces deux images:

Faible profondeur de champ
Grande profondeur de champ
Diaphragme très ouvert
  Ici, l'objectif est peu diaphragmé (pleine ouverture), la mise au point est faite sur le poteau, lui seul donne une image nette sur la pellicule. La profondeur de champ est faible.
Diaphragme très fermé
  Cette fois, le diaphragme est très fermé. La mise au point est toujours faite sur le poteau, mais même l'arrière plan est presque net. La profondeur de champ est grande.

                Peut-être pourrait-on faire des économies de lunettes: de petits trous à la place des verres suffiraient?